• Accueil
  • Plan du site
  • A-
  • A
  • A+
Mairie de CALLAS

LE VILLAGE/Tourisme

Tourisme

La Chapelle Notre-Dame de PennafortChapelle Notre-Dame de Pennafort

Callas est un village de type Bas-Alpin, aux maisons de caractère, aux rues étroites "en calade", passages voûtés, porches, portes du XVIII siècle, fontaines, places et placettes ombragées, qui invitent à la flânerie et à la rêverie. On retiendra la fontaine de la Placette de la Paix surmontée du buste de Sieur Giboin, le Lavoir du Barri à l'entrée du village, le lavoir Font de Mine et la fontaine de la Place Clémenceau gravée à l'effigie de Saint-Eloi.

Callas, c'est la traversée d'un espace naturel de qualité et de sites particulièrement pittoresques que l'on perçoit dès l'approche de son territoire, au surplomb des Gorges de Pennafort, paysage sauvage et tourmenté fait de roches aux parois éclatées (Cf plus bas).
Par un petit chemin, on atteint la Chapelle Notre-Dame-de-Pennafort située sur un éperon, au confluent de deux vallons. Elle est coiffée d'un dôme édifié en 1855 sur les restes d'une ancienne chapelle. La vierge honorée dans cette chapelle fait toujours l'objet d'une vénération des callassiens qui gardent la tradition pieuse des pèlerinages, en l'occurrence celui du dimanche de Pentecôte.

La spécialité de Callas est l'olivier.
On compte 23 moulins en activité au XIXe siècle. La récolte de l'olive donne lieu à un commerce important. Elle alimente les usines de Draguignan, les moulins à huile de la commune ne pouvant suffire. En 1892 on recense à Callas 56000 oliviers.

Visites sur le thème de l'olive à callas à l'ancien Moulin communal de Callas et au Moulin de Callas

L'olive de Callas

Chapelle Saint-AuxileChapelle Saint-Auxile

La Chapelle Saint-Auxile :
Située à 1,5 Km au sud-est, au sommet d'une colline dominant le village de Callas, elle est flanquée d'un petit prieuré en ruine.
Datant du XIIsiècle, elle a fait l'objet d'une restauration en 1998 par la Commune, aidée du Conseil Général et de l'État. Elle demeure un agréable lieu de promenade et de plénitude.
La petite histoire : Né au V siècle, Saint-Auxile se retira aux îles de Lérins et succéda à Saint-Léonce en tant que troisième évêque de Fréjus, avant de subir le martyre le 26 janvier 480. Au début du XVII siècle, la tradition voulait que le corps du Saint soit inhumé sur la colline portant son nom et que les sourds-muets s'y rendissent en pèlerinage. On rapporte qu'un jeune fréjussien y aurait retrouvé l'usage de la parole et de l'ouïe, si bien que l'évêque autorisa des recherches. Celles-ci amèneront la découverte d'un tombeau contenant des ossements. En souvenir de cet événement, les callassiens font un pèlerinage le premier dimanche du mois de mai.

Les Gorges de Pennafort :
Ce site présente un grand intérêt géologique. Un sentier permet d'atteindre une jolie cascade tombant entre deux falaises.

Le "pied de Samson" : Non loin des Gorges, une roche plate présente la trace d'un grand pied; c'est le pied de Samson. Selon la légende, Samson, poursuivi par les créanciers, se serait élancé d'un bond de l'autre côté de la gorge et ses poursuivants ne purent que trouver l'empreinte de son pied.

Les Gorges de Pennafort

Ruines du Château

L'Église paroissiale est placée sous le vocable de Notre-Dame-De L'Assomption. La date de fondation de cette Église ne nous est pas connue mais le document le plus ancien qui nous soit parvenu est une charte de 1055. Elle nous apprend que Bertrand, évêque de Fréjus, légua à cette date, au Monastère de Saint-Victor de Marseille, le presbytère et l'Église de Callas.

Elle est de style Roman et ses dimensions actuelles ont été atteintes en trois étapes dont deux agrandissements en 1673 et 1761. L'intérieur a fait l'objet d'une rénovation en décembre 93.

MAIS AUSSI ...

L'Oppidum pré-romain de Piol est situé sur la colline au nord, à 800 mètres d'altitude. Le panorama y est superbe.
La ruine du château des Seigneurs de Pontevès est visible quand on emprunte les rues du haut du village, à la suite de la place du Rond et de la place Saint-Pierre.
Le Pigeonnier se trouve à l'entrée de Callas.
Le Vallon de la Risse se caractérise par une végétation particulière et intéressante, entourant un lac (ou retenue d'eau). Il nous offre un paysage de toute beauté et la possibilité de se promener. La plupart des Moulins à huile se servaient de ce vallon pour leur fonctionnement.
La Chapelle de la Trinité attestée au XI siècle, classée monument historique, demeure par quelques ruines. On reconnaît un ancien temple du II siècle, avec des pierres et des colonnes de réemploi. Les voûtes et les arcs sont Romans.

Le PigeonnierLe Pigeonnier